Le docteur se sent à nouveau très mal…

Affiche.PNG bisEn ouverture de sa saison 2020/2021, la troupe du Théâtre alsacien de Saverne présente «Helf, em Dokter esch’s net guet » (Au secours, le docteur se sent mal !) à partir du samedi 3 octobre. Un retour à l’essence du vaudeville alsacien, avec des personnages hauts en couleur.

Cette comédie de mœurs de François Long s’appuie sur ce genre théâtral caractérisé par une action pleine de rebondissements, souvent grivoise. L’argument le plus caricatural du vaudeville est alors l’adultère et les « portes qui claquent ». Ainsi, lorsque Lucie part en voyage avec son patron pour participer à un congrès, suivi d’une nuit à l’hôtel, son mari Jérôme, médecin généraliste, suppose qu’elle va le tromper. L’époux, très volage, va alors tout organiser pour laver cet affront durant l’absence de sa femme. Mais rien ne se passe comme prévu…

« C’est une pièce à femmes, tant pour le nombre de comédiennes que pour le public, hilarante à souhait, et qui se termine par une saine morale », se plaît à résumer Jean-Noël Würtz, président du Théâtre alsacien de Saverne (TAS). Celui-ci signe par ailleurs sa première mise en scène avec cette comédie, assisté de Charles Baltzer, tous deux, par ailleurs, également acteurs dans « Helf, em Dokter esch’s net guet ».

Il poursuit : « Cette pièce est pleine de surprises, de quiproquos, entrecoupée de chansons, de danses ; et tout ceci, dans un rythme effréné. Que demander de plus ». Retour donc à l’essence du vaudeville alsacien, avec « un docteur au cœur d’artichaud, qui à chaque fois qu’il voit une femme en tombe amoureux », précise Jean-Noël Würtz. Ce rôle principal sera interprété par François Schaeffer qui effectue son retour sur les planches, menant de front son autre fonction de président des Théâtres alsaciens.

Deux nouvelles comédiennes font leur entrée au TAS, Nathalie Carrio et Cathy Krau, venant de la troupe du comité des fêtes de la ville de Saverne et de ses spectacles d’été, pour de nouvelles expériences théâtrales. Elles sont entourées d’une équipe confirmée sur la scène dialectale, avec également Suzanne Klein, Isabelle Beutelstetter, Christine Huet, Josiane Baltzer et Monique Feuerstoss.

Une traduction des répliques sera assurée en direct, par vidéo-projection sur un écran en hauteur sur le fronton de scène, par Sandra Kolb. Ce qui permettra au public francophone ou ne maîtrisant pas le dialecte alsacien de suivre pleinement l’action.

Les décors ont « comme de coutume soignés », souligne le metteur en scène, ravi de sa nouvelle fonction et de la complémentarité trouvée avec son assistant. L’équipe technique, est quant à elle composée de Pierre Hatt, Jean-Marc Schneider, Dominique Lotz, Olivier Huet, Francis Jost, Gérard Huss et Charles. Sans oublier la décoration et le choix des costumes par Suzanne Klein, et la souffleuse Elisabeth Hatt.

Après avoir interrompu les présentations de ce spectacle en mars dernier après la « première », en raison du confinement dû au coronavirus, la troupe assure cette reprise à partir du samedi 3 octobre, pour six représentations sous le signe bien évidemment du rire et de l’émotion.

Bandeau site allégé

Les comédiens n’ont pu présenter qu’une représentation au mois de mars dernier. Photo: Patrice Bucher

L’histoire:

Lorsque Lucie part en voyage avec son patron pour participer à un congrès, suivi d’une nuit à l’hôtel, son mari Jérôme, médecin généraliste, suppose qu’elle va le tromper. L’époux, très volage, va alors tout organiser pour laver cet affront durant l’absence de sa femme. Mais rien ne se passe comme prévu…

Les représentations :

  • Samedi 3 octobre 2020, à 20h15
  • Samedi 10 octobre 2020, à 20h15
  • Samedi 17 octobre 2020, à 20h15
  • Vendredi 23 octobre 2020, à 20h15
  • Samedi 24 octobre 2020, à 20h15
  • Dimanche 25 octobre 2020, à 15h

 

Les acteurs sont: Suzanne KLEIN, Isabelle BEUTELSTETTER, Christine HUET, Josiane et Charles BALTZER, Monique FEUERSTOSS, Cathy KRAU, Nathalie CARRIO, François SCHAEFFER et Jean-Noël WURTZ.

Mise en scène: Jean-Noël WURTZ et Charles BALTZER.

Souffleuse: Elisabeth HATT.

Aide à la lecture et à la prononciation en alsacien: Madeleine SCHLAFLANG.

Helf em dokter esch 93 bis

« Helf, em Dokter esch’s net guet »

« Helf, em Dokter esch’s net guet » de F. LONGAffiche

Coronavirus: les représentations du spectacle « Helf, em Dokter esch’s net guet » ont reportées à l’automne 2020.

 

 

 

 

A voir au foyer Saint-Joseph à Saverne les:

– samedi 7 mars, à 20h15;

– samedi 14 mars, à 20h15;

– vendredi 20 mars, à 20h15;

– samedi 21 mars, à 20h15;

– samedi 28 mars, à 20h15;

– dimanche 29 mars, à 15h.

Réservations: à l’Office de tourisme du pays de Saverne, 37 Grand-rue, tél. 03 88 91 80 47, à partir du mardi 25 février.

Les acteurs sont: Suzanne KLEIN, Isabelle BEUTELSTETTER, Christine HUET, Josiane et Charles BALTZER, Monique FEUERSTOSS, Cathy KRAU, Nathalie CARRIO, François SCHAEFFER et Jean-Noël WURTZ.

Mise en scène: Jean-Noël WURTZ et Charles BALTZER.

Souffleuse: Elisabeth HATT.

Aide à la lecture et à la prononciation en alsacien: Madeleine SCHLAFLANG.

Traduction en direct par projection vidéo sur écran au-dessus de la scène: Sandra KOLB.

L’histoire:

Lorsque Lucie part en voyage avec son patron pour participer à un congrès, suivi d’une nuit à l’hôtel, son mari Jérôme, médecin généraliste, suppose qu’elle va le tromper. L’époux, très volage, va alors tout organiser pour laver cet affront durant l’absence de sa femme. Mais rien ne se passe comme prévu…

Les acteurs: Suzanne Klein, Isabelle Beutelstetter, Christine Huet, Josiane et Charles Baltzer, Monique Feuerstoss, Cathy Krau, Nathalie Carrio, François Schaeffer et Jean-Noël Würtz.

Les acteurs: Suzanne Klein, Isabelle Beutelstetter, Christine Huet, Josiane et Charles Baltzer, Monique Feuerstoss, Cathy Krau, Nathalie Carrio, François Schaeffer et Jean-Noël Würtz.

 

DSC_9838  DSC_9866  DSC_9897.JPG bis

 

DSC_9755.JPG bis  DSC_9856

Voir aussi l’album complet des images pour la promotion du spectacle ! ICI

Et l’album photos de Patrice Bucher: ICI

« Muckeresidenz »

A partir du samedi 26 octobre, une création

« Muckeresidenz », de Madeleine Schlaflang,

Dans une mise en scène du duo Madeleine Schlaflang et Pierre Hatt

 

 

 

received_3090027917705172

Suzanne Klein, Francis Jost.

La maison de retraite « Muckeresidenz » ressemble à un havre de paix dont les paisibles journées sont rythmées par le passage du facteur, Kevin Bref, à priori la seule distraction des résidents. Mais c’est sans compter avec Max Sekler et Amélie Ehrlich, deux occupants qui passent leur temps à dénigrer et à se moquer des autres pensionnaires.

Bérengère Suss, qui vient régulièrement rendre visite à sa grand-mère, n’échappe pas aux railleries de nos deux compères. Ajoutez à cela Dora Krumm, la femme de ménage qui se prend pour la directrice de l’établissement et qui impose sa loi tandis que Marcel Has, éperdument amoureux d’elle, s’acquitte des tâches ménagères à sa place. Sans oublier Salomé Ganz, qui se prend pour une mondaine, et Sophie Bewel qui passe son temps à courir à l’église pour se confesser car elle a des sentiments pour le curé.

Tous les ingrédients sont réunis pour pimenter le quotidien de nos pensionnaires et enchainer les rebondissements rocambolesques … pour le plus grand plaisir des spectateurs.

 

« Muckeresidenz » est la seconde grande pièce écrite par la Savernoise Madeleine Schlaflang. Sa première comédie, « Maria ùn Maria » a été créée à l’automne dernier sur les planches du TAS.

 

Avec comme acteurs : Alison ARON, Gérard HUSS, Suzanne KLEIN, Monique FEUERSTOSS, Christiane SCHNEIDER, Anny KRANTZ, Charles BALTZER, Francis JOST.

Voir aussi l’album photos de Patrice Bucher.

Les représentations : samedi 26 octobre, samedi 2 novembre, samedi 9 novembre, samedi 16 novembre à 20h15, dimanche 17 novembre à 15h, vendredi 22 novembre et samedi 23 novembre à 20h15.
Réservations à l’office de tourisme à partir du 15 octobre.

Hommage aux Metzmeyer !

Un hommage a été rendu à Christine et Gaby Metzmeyer ce vendredi 24 mai à l’issue de l’assemblée générale de l’association du Théâtre alsacien de Saverne. Le président Jean-Noël Würtz a marqué leurs nombreuses années d’investissement, qui comme souffleuse, qui comme décorateur, à ces deux piliers du TAS en leur remettant fleurs et attention. Le tout sous les applaudissements des membres.

IMG_20190524_215113 IMG_20190524_215024

IMG_20190524_215041  IMG_20190524_215108 IMG_20190524_215109  IMG_20190524_215111

« Maria ùn Maria »

L'affiche de Babache.

L’affiche de Babache.

Quand un metteur en scène, issu de la grande famille du théâtre alsacien, prend la plume, on peut s’attendre à être embarqué dans un tourbillon de quiproquos émaillés de dialogues truculents. L’habit ne faisant pas le moine, la confusion entre une bourgeoise habituée à mener grand train et une paysanne pur jus va entrainer les différents personnages dans une succession de situations cocasses et rocambolesques.

La troupe du Théâtre alsacien de Saverne a ainsi le grand plaisir et l’honneur d’interpréter ce printemps, comme seconde pièce de sa saison théâtrale, «Maria ùn Maria » de Madeleine Schlaflang. Ecrite début 2017, il s’agit de sa première grande comédie après avoir longtemps œuvré de sa plume dans la création de sketches.

Le résumé de la pièce

« D’Martine Graff un de Jean ehre Mann, warte uf Mira Rothschild, d’steinrich Dande vom Jean. De Jean wot, met de Helf von sinem Frend Pierre Schneider un met sinere Dande als Sponsor,  e Privat Klinik ufmache. Do kommt Maria, vor kurzem adoptert von de Mira, fer alles fer Dande vorzebereite un verdraijt em Pierre de Kopf. So wie d’Hüshältere vom Jean krank esch schekt die ehri Nièce, wie au Maria heisst, an ehrem Platz.

Bie dere ehrem Intreffe fangt e Schlamassel an wie d’Ankunft von de Jugendleb von de Mira, de Max Kaufenstein, net verhete kann. Sogar de Marcel Zewel, Gärtner bim Jean, muess met dem Kudel-Mudel metmache. »

Madeleine Schlaflang

 

« Jean Graff, un chirurgien se prépare avec sa femme, Martine, à accueillir Mira Rothschild, une tante fortunée dont ils espèrent bien qu’elle financera son projet de construction de clinique. Afin d’obtenir les fonds pour ce projet, il fait appel, à un séducteur né, son meilleur ami Pierre Schneider, également médecin.

Le couple ne pourra toutefois pas compter sur les services de sa cuisinière, tombée malade. Pour ne pas les laisser en plan, celle-ci leur propose de leur envoyer sa nièce, Maria, pour la remplacer. Afin d’accueillir, Mira qui demeure à Monaco, tout le monde est mis à contribution. Même le jardinier Marcel ZeweL, devra mettre la main à la pâte.

Mais au dernier moment, la tante retarde son voyage. Sa fille adoptive décide, quant à elle, de faire le déplacement. Un quiproquo ne va pas tarder à s’installer à propos de l’identité des jeunes femmes qui se présentent au domicile du chirurgien. La situation ne va pas s’arranger quand tout ce petit monde se retrouve à une soirée de gala, à laquelle assiste Max Kaufenstein, un chirurgien mondialement connu, qui décide aussi de soutenir le projet de construction de la clinique. »

Pierre Hatt

 

Mise en scène : Madeleine Schlaflang et Pierre Hatt.

 

Distribution :

Francis Jost (Jean Graff, chirurgien),

Francine Mengus (Martine Graff, femme de Jean)

Annie Krantz (Mira Rotschild, tante de Jean),

Alexandra Marangoni (Maria Rotschild, fille adoptive de Mira),

Jean-Noël Würtz (Pierre Schneider, ami de longue date de Jean),

Philippe Antoni (Zewel, jardinier de Jean),

Monique Feuerstoss (Maria, nièce de la cuisinière),

Didier Gastebois (Max Kaufenstein, professeur chirurgien).

 

Souffleuse : Madeleine Schlaflang.

Equipe technique : Pierre Hatt, Jean-Marc Schneider, Bernard Fischbach, Gabriel Metzmeyer, Dominique Lotz, Bruno Feuerstoss, Charles Baltzer, Olivier Huet, Francis Jost.

Son et lumière : Pierre Hatt.

Maquillage : Monique Weisser, Elodie Hatt.

Coiffure : Anny Krantz, Philippe Antoni.

Les dates des représentations :

à 20h15,

  • samedi 16 mars 2019,
  • samedi 23 mars 2019,
  • vendredi 29 mars 2019,
  • samedi 30 mars 2019,
  • samedi 6 avril 2019;

à 15h,

  • dimanche 7 avril 2019.

Réservations: à l’Office de tourisme du pays de Saverne à partir du mardi 5 mars, 37 Grand-rue à Saverne (lundi à samedi , 9h30-12h, 13h30-17h30); au tél. 03.88.91.80.47.

Quelques photos des dernières répétitions…

DSC_9043 bis DSC_9060 bis DSC_9064 bis  DSC_9076 bis  DSC_9079 bis   DSC_9089 bis   DSC_9084 bis  DSC_9094 bis  DSC_9096 bis  DSC_9099 bis  DSC_9106 bis  DSC_9110 bis  DSC_9117 bis  DSC_9130 bis  DSC_9140 bis  DSC_9144 bis  DSC_9149 bis  DSC_9150 bis  DSC_9155 bis  DSC_9159 bis  DSC_9161 bis  DSC_9164 bis  DSC_9166 bis  DSC_9167 bis  DSC_9169 bis  DSC_9170 bis  DSC_9178 bis  DSC_9184 bis  DSC_9192 bis  DSC_9193bis  DSC_9210 bis

« Zuzatz Zahl »

L'affiche de Babache

L’affiche de Babache

Dans sa saison 2018/2019, le Théâtre alsacien de Saverne présente cet automne la comédie « Zuzatz Zahl », pièce en deux actes, traduite et adaptée par Simone Struss d’après la pièce de théâtre « Numéro complémentaire » écrite par Jean-Marie Chevret et jouée pour la première fois en 2006.

L’histoire, telle que nous la livrons:

Dans la famille Wiss, Bernard (Jean-Noël) et sa femme Bernadette (Sandra) ont une fille de 20 ans, Laetitia (Tania), fan de d’histoires de princes, de princesses, de Miss, etc.  Ils ne manquent aucune émission télévisée d’une certaine Stéphanie Bernel (Isabelle, qui fait sa première apparition au TAS), spécialiste des têtes couronnées et d’élections de Miss. De milieu modeste et résidant dans un quartier populaire savernois, lui, ouvrier dans le bâtiment et syndicaliste CGT, elle, caissière de supermarché, ils sont aussi passionnés de jeux de hasard. Un jour, leur vie bascule: la super cagnotte du Loto, de 25 millions d’euros, leur tombe du ciel. Plus rien ne leur sera inaccessible, sauf de réaliser le rêve de leur fille qui est de devenir une princesse.

Si Stéphanie Bernel leur venait en aide, ils devraient quitter l’Alsace  pour s’installer à Paris dans un spacieux logement de 350 mètres carrés. La famille Wiss y ferait ses classes, avec un professeur particulier, Aurélien Cissé (Julien), fils de premier ministre déchu d’Afrique noire…

Elle compte cinq acteurs principaux, interprétés par Isabelle Beutelstetter,  Sandra Kolb, Julien Unsinger, Jean-Noël Würtz et Tania Ziegelmeyer.
Et une quinzaine de rôles de figurants feront leur apparition dans ce spectacle (qui au téléphone, qui sonnant à la porte, ou dans la rue). Avec selon les disponibilités et jours: Charles Baltzer, Josiane Baltzer, Christophe Brion, Daniel Carlen, Monique Feuerstoss, Pierre Hatt, Thiebault Hatt, Christine Huet, Gérard Huss, Alison Klein, Suzanne Klein, Annie Kranz, Cathie Krau, Laurette Krau, Tania Michel, Corinne Meunier, Christiane Schneider et Monique Weisser.

Mise en scène: Christophe Niess.

Souffleuse: Christine Metzmeyer.

Régie lumière et son: Carine Klein, Pierre Hatt.

Réalisation des décors: Charles Baltzer, Pierre Hatt, Olivier Huet, Dominique Lotz, Bruno Feuerstoss, Gaby Metzmeyer, Jean-Marc Schneider.

Costumes: Suzanne Klein, Nicole Bischoff-Carlen.

Maquillage et coiffures: Elodie Hatt, Annie Kranz, Monique Weisser.

Et aussi tout le personnel  à l’accueil, au bar, au placement, etc.

Les dates des représentations :

à 20h15,

  •  samedi 3 novembre,
  • samedi 10 novembre,
  • samedi 17 novembre,
  • vendredi 23 novembre,
  • samedi 24 novembre,
  • samedi 1er  décembre;

à 15h,

  • dimanche 2 décembre.

Réservations à partir du mardi 23 octobre 2018 aux heures d’ouvertures de l’office du tourisme de Saverne, du lundi au samedi de 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30. Téléphone : 03 88 91 80 47

Tarifs des places : 9 €.

 

DSC_7068

De gauche à droite, au premier rang: Sandra Kolb, Jean-Noël Würtz, Tania Ziegelmeyer; debout: Isabelle Beutelstetter, Julien Unsinger, Christine Metzmeyer.

DSC_7074

Premières répétitions: leçon d’oenologie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'équipe technique, lors de sa première journée de travail le samedi 22 septembre.

L’équipe technique, lors de sa première journée de travail le samedi 22 septembre.