« De Meischterboxer »

Affiche « De Meischterboxer », adapté par Josy Payen d’après Otto Schwarz et Carl Mather, notre pièce de l’automne, est un grand classique, ayant traversé tout le XXe siècle et qui est toujours encore repris en ce XXIe siècle, pour ses répliques savoureuses et ses quiproquos.

Résumé :

Il s’agit des aventures de Robert Breitenbach, fabriquant de moutarde et prétendument champion de boxe à ses heures perdues. Ce Breitenbach-là est un fieffé menteur. Il fait croire à sa femme Adèle, un tyran à ses yeux, qu’il passe ses soirées à s’entraîner dans un club de boxe. Tout est là pour la supercherie : des coupes aux diplômes de champion de France en passant par le prétendu « breuvage qui donne du biceps », en fait du schnaps ! Facile, d’autant qu’il existe réellement un boxeur du nom de Robert Breitenbach…. Bien sûr, de sport, notre fabricant de moutarde n’en fait point. Ses escapades sont en effet l’occasion de sacrées bringues avec son complice. Les deux compères arrivent même à convaincre un ami de les imiter. Mais, pour lui, les choses se passent moins bien : sa femme veut l’accompagner pour faire du sport. Et pour couronner le tout, le fils de Robert Breitenbach est aux prises avec une danseuse italienne des plus sulfureuses. Sacré famille ! La combine parfaite se gâte quand le vrai boxeur Robert Breitenbach vient combattre dans la ville de son homonyme, le fabricant de moutarde. Ce dernier est K.O. debout. D’autant que ce boxeur est le soupirant de la propre fille du moutardier…

Mise en scène: Christophe Niess

Avec: Sylvie Aron, Isabelle Beutelstetter, Christophe Brion, Monique Feuerstoss, Pierre Hatt, Gérad Huss, Francis Jost, Cathy Krau, Laurette Krau, Jean-Noël Würtz; et la participation de figurants pour les employés de la société de production de moutarde.

Souffleuse: Betty Hatt.

Aide à la lecture et à la prononciation en alsacien: Madeleine Schlaflang.

Traduction en direct par projection vidéo sur écran au-dessus de la scène: Sandra Kolb.

Avec aussi la participation de membres du TAS pour les décors, les costumes, le maquillage, la coiffure, etc.

Les représentations:

« De Meischterboxer », adapté par Josy Payen d’après Otto Schwarz et Carl Mather, mis en scène par Christophe Niess :

  • le 13 novembre à 20h15;
  • le vendredi 19 novembre à 20h15 (représentation reportée);
  • le samedi 20 novembre à 20h15 (représentation reportée);
  • le vendredi 26 novembre à 20h15 (représentation reportée);
  • le samedi 27 novembre, à 20h15 (représentation reportée);
  • le dimanche 28 novembre à 15h (représentation reportée, voir ci-dessous).

INFORMATION IMPORTANTE

Après la première réussie du 13 novembre, toutes les représentations de la comédie « De Meischterboxer » initialement prévues en novembre sont décalées à décembre.

La troupe du Théâtre alsacien de Saverne a commencé à avoir des cas de Covid au sein des acteurs. Heureusement et comme le veulent les recommandations sanitaires,  tout le monde est vacciné et donc cela se passe bien, avec aucun cas grave. Les concernés sont ainsi confinés 10 jours. Au vu cettea situation, le comité a décidé d’annuler les représentations de novembre et de les reporter aux vendredi 3, samedi 4, vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 décembre (les vendredis et samedis à 20h15, le dimanche à 15h) au foyer Saint-Joseph à Saverne (rue de Gottenhouse).

Il n’était, en effet, pas question de jouer en cas de suspicion. En agissant ainsi, nous éliminons tout risque de propagation supplémentaire.

Pour rappel, le public est, lui, accueilli dans la salle après contrôle du pass sanitaire (obligatoire) et avec port du masque (obligatoire). Ceci dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur au jour des représentations.

Les personnes disposant de billets pour l’une des cinq dates des 19, 20, 26, 27 ou 28 novembre pourront les faire valoir à l’identique pour les 3, 4, 10, 11 et 12 décembre. Il sera également possible d’échanger son billet pour l’une des autres dates de son choix auprès de l’office de tourisme du pays de Saverne (37, Grand-rue, Tél. 03.88.91.80.47), dans la limite des places restant disponibles. Un remboursement sera proposé en cas d’impossibilité.

Un grand merci également à l’équipe de l’office de tourisme du pays de Saverne d’accompagner le TAS dans la gestion de ce report.

Merci pour la compréhension. Et au plaisir de retrouver le public pour une saine cure de rire !

Note : l’hommage à André Weckmann, en musique, chant, vidéo et poésie des 4, 12, 18 et 19 décembre est de ce fait reporté à des dates encore à définir.

DSC_3348

Le programme de la saison 2021/2022

Une saison riche sous le signe de la bonne humeur

Ce ne sont pas moins de quatre rendez-vous qui sont programmés pour cette nouvelle saison 2021-2022 au Théâtre alsacien de Saverne. Du rire, de la poésie, du chant et du bon sens, constituent les leitmotive de cette troupe engagée dans la préservation de la culture alsacienne.

07 juillet 2021Haffmann-220« On y a cru, on l’a réalisé, on était là lorsque la vie culturelle des spectacles de théâtre a pu reprendre », souligne Jean-Noël Würtz, le président du TAS (Théâtre alsacien de Saverne). La troupe de théâtre amateur avait, comme d’autres, soif de retrouver les planches et son public en cette période tumultueuse de la pandémie.

« C’était la pièce la plus répétée de toute notre histoire »

Pour mémoire, la saison 2019-2020  avaient été interrompue à mi-parcours en mars pour reprendre en octobre : les représentations de la comédie « Helf, em Dokter esch’s nit guet » s’étaient arrêtées après la première, pour être reprogrammées en début de saison suivante et de s’arrêter à nouveau au soir de l’avant-dernière séance. « C’était la pièce la plus répétée de toute notre histoire », affirme Jean-Noël Würtz, dans un grand éclat de rire, lequel signait aussi sa première mise en scène.

Mais pas de quoi décourager la troupe, qui s’est adaptée aux consignes sanitaires et de distanciation, avec notamment le réaménagement de la salle de spectacle du foyer Saint-Joseph pour une capacité réduite à quelque 150 spectateurs. Moins de monde en salle, qu’à cela ne tienne, le plaisir est intact des deux côtés. C’était aussi l’occasion de préparer un genre moins couru, le drame « Adjé Herr Haffmann », dans une adaptation du Dettwillerois Gilbert Huttler. Initialement prévu en mai de cette année, il a dû lui aussi être reporté… en juillet pour quatre représentations. Et comme une demande s’est manifestée, entre autres de la part de juilletistes, il est repris ce week-end des 25 et 26 septembre, pour deux représentations en ouverture de la nouvelle saison. En outre, la passion du théâtre dans le corps, une partie de troupe a, dans la langue de Molière, participé au « Malade imaginaire » présenté dans le jardin du cloître des Récollets en juillet.

Cette nouvelle saison du TAS conjugue divers genres, de la comédie au drame, en passant par la poésie et la chanson. « De Meischterboxer », pièce de l’automne, est un grand classique, ayant traversé tout le XXe siècle et qui est toujours encore repris, pour ses répliques savoureuses.

Avec André Weckmann, écrivain alsacien – il est né à Steinbourg –, romancier et poète, une autre approche du spectacle sera tentée par la troupe pour un bel hommage à cette figure littéraire, qui s’est imposée en trois langues : le français, l’allemand et l’alsacien. Enfin, la saison se refermera par une comédie où la musique constitue la trame, avec l’opéra pour cadre.

A noter aussi que les trois pièces de théâtre seront sous-titrées en français. Au public de saisir toutes ces opportunités selon ses goûts, pour des temps d’humour, de tendresse et de bonne humeur, dans le bain d’une culturel dialectale renouvelée.

Le programme de la saison 2021-2022

« Adjé Herr Haffmann », adapté par Gilbert Hullter d’après Jean-Philippe Daguerre, mis en scène par François Schaeffer : thumbnail_2021_09 TAS Haffmann AFF WEB-1

  • le samedi 25 septembre à 20h15;
  • le dimanche 26 septembre, à 15h.

 

Affiche« De Meischterboxer », adapté par Josy Payen d’après Otto Schwarz et Carl Mather, mis en scène par Christophe Niess :

  • le 13 novembre à 20h15;
  • le vendredi 19 novembre à 20h15 (représentation reportée);
  • le samedi 20 novembre à 20h15 (représentation reportée);
  • le vendredi 26 novembre à 20h15 (représentation reportée);
  • le samedi 27 novembre, à 20h15 (représentation reportée);
  • le dimanche 28 novembre à 15h (représentation reportée, voir ci-dessous).

INFORMATION IMPORTANTE

Après la première réussie du samedi 13 novembre, toutes les représentations de la comédie « De Meischterboxer » initialement prévues en novembre sont décalées à décembre.

La troupe du Théâtre alsacien de Saverne a commencé à avoir des cas de Covid au sein des acteurs. Heureusement et comme le veulent les recommandations sanitaires,  tout le monde est vacciné et donc cela se passe bien, avec aucun cas grave. Les concernés sont ainsi confinés 10 jours. Au vu cettea situation, le comité a décidé d’annuler les représentations de novembre et de les reporter aux vendredi 3, samedi 4, vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 décembre (les vendredis et samedis à 20h15, le dimanche à 15h) au foyer Saint-Joseph à Saverne (rue de Gottenhouse).

Il n’était, en effet, pas question de jouer en cas de suspicion. En agissant ainsi, nous éliminons tout risque de propagation supplémentaire.

Pour rappel, le public est, lui, accueilli dans la salle après contrôle du pass sanitaire (obligatoire) et avec port du masque (obligatoire). Ceci dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur au jour des représentations.

Les personnes disposant de billets pour l’une des cinq dates des 19, 20, 26, 27 ou 28 novembre pourront les faire valoir à l’identique pour les 3, 4, 10, 11 et 12 décembre. Il sera également possible d’échanger son billet pour l’une des autres dates de son choix auprès de l’office de tourisme du pays de Saverne (37, Grand-rue, Tél. 03.88.91.80.47), dans la limite des places restant disponibles. Un remboursement sera proposé en cas d’impossibilité.

Un grand merci également à l’équipe de l’office de tourisme du pays de Saverne d’accompagner le TAS dans la gestion de ce report.

Merci pour la compréhension. Et au plaisir de retrouver le public pour une saine cure de rire !

Note : l’hommage à André Weckmann, en musique, chant, vidéo et poésie des 4, 12, 18 et 19 décembre est de ce fait reporté à des dates encore à définir.

AfficheSoirée poétique et musicale autour de l’œuvre de André Weckmann, sur un projet de François Schaeffer :

  • le samedi 4 décembre et 18 décembre à 20h15 ;
  • le dimanche 12 décembre à 16h
  • le samedi 18 décembre à 20h15;
  • le dimanche 19 décembre à 16h.

Ce spectacle reporté (suite au report de dates du Meischterboxer) à des dates encore à définir.

« De Otello derf net platze (ténor) », adapté par Jean-Michel Clavey d’après Ken Ludwig, mis en scène par François Schaeffer :

  • le samedi 19 mars à 20h15;
  • le vendredi 25 mars à 20h15;
  • le samedi 26 mars à 20h15;
  • le vendredi 1er avril à 20h15;
  • le samedi 2 avril, à 20h15 ;
  • le dimanche 3 avril à 15h.

Les spectacles sont donnés au foyer Saint-Joseph, rue de Gottenhouse. Réservations à l’office de tourisme du pays de Saverne, au 03 88 91 80 47; ouverture des réservations le mardi de la semaine précédant celle de la première représentation du spectacle.

« Adje Herr Haffmann »

L'affiche réalisée par Babache.

L’affiche réalisée par Babache.

La pièce « Adje Herr Haffmann » est une adaptation de Gilbert Huttler, de Dettwiller, de l’œuvre dramatique «Adieu, Monsieur Haffmann» de Jean-Philippe Daguerre. Elle a été récompensée par quatre «Molières» en 2018.

La mise en scène est assurée par François Schaeffer avec l’aide bienveillante du Théâtre Saint-Nicolas de Haguenau et de Jean-Michel Clavey de la troupe de Guebwiller.

Décors, diffusion vidéo, régies son et lumière sont assurés par l’équipe technique du Théâtre alsacien de Saverne (TAS).

Le spectacle sera intégralement traduit en direct, sur un travail réalisé par Sandra Kolb.

Les costumes proviennent en grande partie du fond des Sagas de l’été du Comité des fêtes de la Ville de Saverne.

Durée de la pièce : 1 heure 30, sans entracte.

Avec : Isabelle Beutelstetter (Isabelle Vigneau), Geneviève Faul (Suzanne Abetz), Christophe Niess (Otto Abetz), François Schaeffer (Pierre Vigneau), Jean-Noël Würtz (Joseph Haffmann)

L’histoire:

Paris durant la période de la France de Vichy. Pierre Vigneau et son épouse Isabelle souhaitent un enfant, mais Pierre est stérile. Il est employé du bijoutier juif Joseph Haffmann qui devant l‘incertitude de sa situation lui demande de prendre provisoirement les rênes du magasin. Pierre accepte à condition que Joseph fasse un enfant à Isabelle. Le couple s‘installe dans l‘appartement du bijoutier alors que Joseph se cache au sous-sol. La cohabitation facilite les tentatives de Joseph. Les affaires sont florissantes grâce à la clientèle allemande, notamment d‘Otto Abetz, ambassadeur de Berlin à Paris. Le doute s‘installe.

Attention: ce spectacle prévu initialement en mai a été reprogrammé en juillet et deux autres dates se sont ajoutées en septembre!thumbnail_2021_09 TAS Haffmann AFF WEB-1

  • Vendredi 16 juillet 2021, à 20h15
  • Samedi 17 juillet 2021, à 20h15
  • Lundi 26 juillet 2021, à 20h15
  • Mardi 27 juillet 2021, à 20h15
  • Samedi 25 septembre 2021, à 20h15
  • Dimanche 26 septembre 2021, à 15h

Note du metteur en scène

« Le Théâtre alsacien de Saverne a travaillé sans jamais renoncer pendant toute la période des confinements successifs afin d’offrir aux habitants de la région un spectacle dialectal de qualité dès que la situation sanitaire le permettrait.
Merci à tous d’y avoir cru !
Nous y sommes et espérons que ce spectacle sera l’occasion pour de nombreuses personnes de renouer avec la culture théâtrale et dialectale.
A bientôt dans notre salle, municipale bientôt, du Foyer Saint-Joseph qui a vu tant de spectacles s’y dérouler depuis plus de 70 ans !
Nous voilà repartis vers notre centenaire ».
François Schaeffer, metteur en scène.

Voir l’album photos de Patrice Bucher de ce spectacle: CLIC!

Le point sur les spectacles 2020, dont ceux en préparation

Après avoir tenu l'affiche avec « Hilf, em Dokter esch net guet », la troupe du Théâtre alsacien de Saverne reporte la comédie « De Meischterboxer », prévue en février à octobre, et prépare un drame, « Adie Herr Haffmann ».

Après avoir tenu l’affiche avec « Hilf, em Dokter esch net guet », la troupe du Théâtre alsacien de Saverne reporte la comédie « De Meischterboxer », prévue en février à octobre, et prépare un drame, « Adie Herr Haffmann ».

Le comité du Théâtre alsacien de Saverne (TAS) a dressé un bilan ce dimanche 31 janvier de sa saison particulière liée à la pandémie, et présenté les grandes lignes de l’année en cours. Si la comédie du printemps, « Hilf, em Dokter esch net guet », avait été interrompue par le confinement après la première représentation, elle avait été reprogrammée à l’automne, mais amputée de la dernière séance par le reconfinement. Toutefois les six séances habituelles ont rencontré le succès escompté, même s’il a fallu revoir la jauge d’accueil du public à quelque 120 spectateurs en respectant les mesures sanitaires et de distanciation physique.

« Le Théâtre alsacien de Saverne était la seule troupe d’Alsace à se produire sur les planches cet automne », souligne François Schaeffer, président de la Fédération des théâtres alsaciens, lequel avait par ailleurs tenu le rôle principal dans cette comédie de François Long. Pari gagnant donc pour l’équipe du président Jean-Noël Würtz, lequel secondé par Charles Baltzer avait signé là sa première mise en scène, tout en continuant à briller dans sa spécialité de comique. Les séances de l’automne ont quasi fait le plein : « Nous avons eu autant de plaisir à jouer qu’avec une salle remplie comme d’ordinaire », témoigne la troupe.

En ce mois de février, néanmoins la comédie « De Meischterboxer », de Josy Payen, ne montera pas sur le ring, n’ayant ni été mise en chantier ni dans la possibilité d’être produite à l’instar des salles de spectacles toujours encore sous cloche.

Mais en attendant la réouverture, c’est le spectacle suivant au programme de la saison, le drame « Adie Herr Haffmann », dans une adaptation du Dettwillerois Gilbert Huttler, qui est en cours de réalisation. Présentant l’avantage d’une distribution réduite à cinq comédiens, les répétitions sont organisées soit en visio-conférence soit au domicile de l’un des acteurs, en petit comité et dans le respect du couvre-feu. Ce spectacle, mis en scène par François Schaeffer et son ami de la troupe de Guebwiller Jean-Michel Clavey, avec également le concours du Théâtre alsacien Saint-Nicolas de Haguenau qui l’a présentée en 2019, est annoncé pour les 7, 8, 14 et 15 mai à 20h15 au foyer Saint-Joseph à Saverne. Attention: ce spectacle a été reprogrammé en juillet (voir notre nouvel article).

Quant au « Meischterboxer », il a été reprogrammé à l’automne, les 9, 16, 23, 29 et 30 octobre, 6 novembre à 20h15 et 7 novembre à 15h, dans une mise en scène de Jean-Marc Schneider. Et l’année se refermera courant décembre avec un hommage à l’écrivain de Steinbourg, André Weckmann, en poésies et chansons. « En préparant aujourd’hui la reprise, nous serons prêts à redonner au public ce bonheur de la scène dialectale », affirment de concert les deux présidents du théâtre alsacien.

Le docteur se sent à nouveau très mal…

Affiche.PNG bisEn ouverture de sa saison 2020/2021, la troupe du Théâtre alsacien de Saverne présente «Helf, em Dokter esch’s net guet » (Au secours, le docteur se sent mal !) à partir du samedi 3 octobre. Un retour à l’essence du vaudeville alsacien, avec des personnages hauts en couleur.

Cette comédie de mœurs de François Long s’appuie sur ce genre théâtral caractérisé par une action pleine de rebondissements, souvent grivoise. L’argument le plus caricatural du vaudeville est alors l’adultère et les « portes qui claquent ». Ainsi, lorsque Lucie part en voyage avec son patron pour participer à un congrès, suivi d’une nuit à l’hôtel, son mari Jérôme, médecin généraliste, suppose qu’elle va le tromper. L’époux, très volage, va alors tout organiser pour laver cet affront durant l’absence de sa femme. Mais rien ne se passe comme prévu…

« C’est une pièce à femmes, tant pour le nombre de comédiennes que pour le public, hilarante à souhait, et qui se termine par une saine morale », se plaît à résumer Jean-Noël Würtz, président du Théâtre alsacien de Saverne (TAS). Celui-ci signe par ailleurs sa première mise en scène avec cette comédie, assisté de Charles Baltzer, tous deux, par ailleurs, également acteurs dans « Helf, em Dokter esch’s net guet ».

Il poursuit : « Cette pièce est pleine de surprises, de quiproquos, entrecoupée de chansons, de danses ; et tout ceci, dans un rythme effréné. Que demander de plus ». Retour donc à l’essence du vaudeville alsacien, avec « un docteur au cœur d’artichaud, qui à chaque fois qu’il voit une femme en tombe amoureux », précise Jean-Noël Würtz. Ce rôle principal sera interprété par François Schaeffer qui effectue son retour sur les planches, menant de front son autre fonction de président des Théâtres alsaciens.

Deux nouvelles comédiennes font leur entrée au TAS, Nathalie Carrio et Cathy Krau, venant de la troupe du comité des fêtes de la ville de Saverne et de ses spectacles d’été, pour de nouvelles expériences théâtrales. Elles sont entourées d’une équipe confirmée sur la scène dialectale, avec également Suzanne Klein, Isabelle Beutelstetter, Christine Huet, Josiane Baltzer et Monique Feuerstoss.

Une traduction des répliques sera assurée en direct, par vidéo-projection sur un écran en hauteur sur le fronton de scène, par Sandra Kolb. Ce qui permettra au public francophone ou ne maîtrisant pas le dialecte alsacien de suivre pleinement l’action.

Les décors ont « comme de coutume soignés », souligne le metteur en scène, ravi de sa nouvelle fonction et de la complémentarité trouvée avec son assistant. L’équipe technique, est quant à elle composée de Pierre Hatt, Jean-Marc Schneider, Dominique Lotz, Olivier Huet, Francis Jost, Gérard Huss et Charles. Sans oublier la décoration et le choix des costumes par Suzanne Klein, et la souffleuse Elisabeth Hatt.

Après avoir interrompu les présentations de ce spectacle en mars dernier après la « première », en raison du confinement dû au coronavirus, la troupe assure cette reprise à partir du samedi 3 octobre, pour six représentations sous le signe bien évidemment du rire et de l’émotion.

Bandeau site allégé

Les comédiens n’ont pu présenter qu’une représentation au mois de mars dernier. Photo: Patrice Bucher

L’histoire:

Lorsque Lucie part en voyage avec son patron pour participer à un congrès, suivi d’une nuit à l’hôtel, son mari Jérôme, médecin généraliste, suppose qu’elle va le tromper. L’époux, très volage, va alors tout organiser pour laver cet affront durant l’absence de sa femme. Mais rien ne se passe comme prévu…

Les représentations :

  • Samedi 3 octobre 2020, à 20h15
  • Samedi 10 octobre 2020, à 20h15
  • Samedi 17 octobre 2020, à 20h15
  • Vendredi 23 octobre 2020, à 20h15
  • Samedi 24 octobre 2020, à 20h15
  • Dimanche 25 octobre 2020, à 15h

 

Les acteurs sont: Suzanne KLEIN, Isabelle BEUTELSTETTER, Christine HUET, Josiane et Charles BALTZER, Monique FEUERSTOSS, Cathy KRAU, Nathalie CARRIO, François SCHAEFFER et Jean-Noël WURTZ.

Mise en scène: Jean-Noël WURTZ et Charles BALTZER.

Souffleuse: Elisabeth HATT.

Aide à la lecture et à la prononciation en alsacien: Madeleine SCHLAFLANG.

Helf em dokter esch 93 bis

« Helf, em Dokter esch’s net guet »

« Helf, em Dokter esch’s net guet » de F. LONGAffiche

Coronavirus: les représentations du spectacle « Helf, em Dokter esch’s net guet » ont reportées à l’automne 2020.

 

 

 

 

A voir au foyer Saint-Joseph à Saverne les:

– samedi 7 mars, à 20h15;

– samedi 14 mars, à 20h15;

– vendredi 20 mars, à 20h15;

– samedi 21 mars, à 20h15;

– samedi 28 mars, à 20h15;

– dimanche 29 mars, à 15h.

Réservations: à l’Office de tourisme du pays de Saverne, 37 Grand-rue, tél. 03 88 91 80 47, à partir du mardi 25 février.

Les acteurs sont: Suzanne KLEIN, Isabelle BEUTELSTETTER, Christine HUET, Josiane et Charles BALTZER, Monique FEUERSTOSS, Cathy KRAU, Nathalie CARRIO, François SCHAEFFER et Jean-Noël WURTZ.

Mise en scène: Jean-Noël WURTZ et Charles BALTZER.

Souffleuse: Elisabeth HATT.

Aide à la lecture et à la prononciation en alsacien: Madeleine SCHLAFLANG.

Traduction en direct par projection vidéo sur écran au-dessus de la scène: Sandra KOLB.

L’histoire:

Lorsque Lucie part en voyage avec son patron pour participer à un congrès, suivi d’une nuit à l’hôtel, son mari Jérôme, médecin généraliste, suppose qu’elle va le tromper. L’époux, très volage, va alors tout organiser pour laver cet affront durant l’absence de sa femme. Mais rien ne se passe comme prévu…

Les acteurs: Suzanne Klein, Isabelle Beutelstetter, Christine Huet, Josiane et Charles Baltzer, Monique Feuerstoss, Cathy Krau, Nathalie Carrio, François Schaeffer et Jean-Noël Würtz.

Les acteurs: Suzanne Klein, Isabelle Beutelstetter, Christine Huet, Josiane et Charles Baltzer, Monique Feuerstoss, Cathy Krau, Nathalie Carrio, François Schaeffer et Jean-Noël Würtz.

 

DSC_9838  DSC_9866  DSC_9897.JPG bis

 

DSC_9755.JPG bis  DSC_9856

Voir aussi l’album complet des images pour la promotion du spectacle ! ICI

Et l’album photos de Patrice Bucher: ICI