Le point sur les spectacles 2020, dont ceux en préparation

Après avoir tenu l'affiche avec « Hilf, em Dokter esch net guet », la troupe du Théâtre alsacien de Saverne reporte la comédie « De Meischterboxer », prévue en février à octobre, et  prépare un drame, « Adie Herr Haffmann ».

Après avoir tenu l’affiche avec « Hilf, em Dokter esch net guet », la troupe du Théâtre alsacien de Saverne reporte la comédie « De Meischterboxer », prévue en février à octobre, et prépare un drame, « Adie Herr Haffmann ».

Le comité du Théâtre alsacien de Saverne (TAS) a dressé un bilan ce dimanche 31 janvier de sa saison particulière liée à la pandémie, et présenté les grandes lignes de l’année en cours. Si la comédie du printemps, « Hilf, em Dokter esch net guet », avait été interrompue par le confinement après la première représentation, elle avait été reprogrammée à l’automne, mais amputée de la dernière séance par le reconfinement. Toutefois les six séances habituelles ont rencontré le succès escompté, même s’il a fallu revoir la jauge d’accueil du public à quelque 120 spectateurs en respectant les mesures sanitaires et de distanciation physique.

« Le Théâtre alsacien de Saverne était la seule troupe d’Alsace à se produire sur les planches cet automne », souligne François Schaeffer, président de la Fédération des théâtres alsaciens, lequel avait par ailleurs tenu le rôle principal dans cette comédie de François Long. Pari gagnant donc pour l’équipe du président Jean-Noël Würtz, lequel secondé par Charles Baltzer avait signé là sa première mise en scène, tout en continuant à briller dans sa spécialité de comique. Les séances de l’automne ont quasi fait le plein : « Nous avons eu autant de plaisir à jouer qu’avec une salle remplie comme d’ordinaire », témoigne la troupe.

En ce mois de février, néanmoins la comédie « De Meischterboxer », de Josy Payen, ne montera pas sur le ring, n’ayant ni été mise en chantier ni dans la possibilité d’être produite à l’instar des salles de spectacles toujours encore sous cloche. Mais en attendant la réouverture, c’est le spectacle suivant au programme de la saison, le drame « Adie Herr Haffmann », dans une adaptation du Dettwillerois Gilbert Huttler, qui est en cours de réalisation. Présentant l’avantage d’une distribution réduite à cinq comédiens, les répétitions sont organisées soit en visio-conférence soit au domicile de l’un des acteurs, en petit comité et dans le respect du couvre-feu. Ce spectacle, mis en scène par François Schaeffer et son ami de la troupe de Guebwiller Jean-Michel Clavey, avec également le concours du Théâtre alsacien Saint-Nicolas de Haguenau qui l’a présentée en 2019, est annoncé pour les 7, 8, 14 et 15 mai à 20h15 au foyer Saint-Joseph à Saverne.

Quant au « Meischterboxer », il a été reprogrammé à l’automne, les 9, 16, 23, 29 et 30 octobre, 6 novembre à 20h15 et 7 novembre à 15h, dans une mise en scène de Jean-Marc Schneider. Et l’année se refermera courant décembre avec un hommage à l’écrivain de Steinbourg, André Weckmann, en poésies et chansons. « En préparant aujourd’hui la reprise, nous serons prêts à redonner au public ce bonheur de la scène dialectale », affirment de concert les deux présidents du théâtre alsacien.

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.