Histoire

C’est en 1945 que débute la grande aventure du théâtre, au lendemain du grand bouleversement que fut la deuxième guerre mondiale. Quelques hommes et femmes issus de divers groupe d’avant-garde, décidèrent de fonder la section du Théâtre Alsacien du Cercle Catholique. N’était-ce pas une gageure que de vouloir jouer le répertoire alsacien alors que, partout, les pressions se faisaient très virulentes

Etait-ce pour l’éradication du dialecte ? Sans doute avaient-ils déjà compris que c’était un besoin vital pour le maintien de notre langue régionale, pour la culture générale et savernoise en particulier.

Ce n’est que le 15 Décembre 1945 que la salle de théâtre de Bengele fut évacuée par les troupes allemandes qui l’occupaient. Immédiatement, les pionniers qu’étaient Charles KAISER, Xavier WOERTH, Alfred BICKEL, René BURGER, Louis STAUBES, René LITZELMANN, Germaine STENGER et quelques autres, se mirent au travail. La section du Théâtre Alsacien était née, mais se trouvait devant une salle nue : plus de décors, plus de costumes (tout avait été emporté par l’occupant); presque rien pour se chauffer mais une formidable volonté de mettre sur pied, en très peu de temps, un programme digne de ce nom.

La première Assemblée Générale eut lieu le 28 Juin 1946. Plus d’une vingtaine de membres y assistaient déjà. M. Louis STAUBES est alors élu comme premier Président, Charles KAISER prenant le poste de régisseur, Alfred BIRCKEL celui de secrétaire et René BURGER celui de Trésorier.

Ces années après-guerre virent des productions qui remportèrent un succès retentissant. Entre-temps, la troupe s’est étoffée, et en 1955, elle compte une quarantaine de membres.

La section du Théâtre Alsacien était très souvent sollicitée pour jouer à l’extérieur : Wasselonne, Schiltigheim, Villé, Oberseebach, Neudorf, Oberhausbergen, etc. Déjà, la qualité des spectacles présentés était en constante progression.

Au printemps 1966, au cours de l’Assemblée générale fut élu un nouveau comité. C’est à partir de ce moment, que le théâtre Alsacien prit un nouvel essor. Le style changea et l’on se tourna résolument vers la comédie, les drames historiques ou sociaux ne faisant plus recette. Mes mentalités avaient évoluées, le public demandait au théâtre du divertissement et l’apparition de la télévision commençait à concurrencer les spectacles en salle.

Entre temps la troupe se constitua en association autonome et prit le nom définitif de Théâtre Alsacien de Saverne.

Des décès, des pertes d’être chers et de changement de comité rythmèrent les jours du théâtre Alsacien de Saverne durant de nombreuses années.

Le TAS se retrouva sur tous les fronts, puisqu’on y retrouvait un grand nombre de ses membres dans la distribution des 4 sagas estivales ayant eu lieu à Saverne. En 2005, une groupe de jeunes musiciens (TAS GRUPP) a été crée pour la revue satirique. Il est composé de 5 jeunes savernois qui, depuis, volent de leurs propres ailes sous le nom de « DAYDREAM »

Durant les dix dernières années, le TAS a présenté une vingtaine de pièce de théâtre dont 3 revues satiriques qui ont fait la joie du microcosme savernois.

Depuis la création en 1945 du Théâtre Alsacien de Saverne, beaucoup de choses ont changé an Alsace et le TAS vogue, contre vent et marées, vers un seul et unique but : sauver le dialecte et nos traditions.

Les commentaires sont fermés.